Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Chauffage : comment faire pour remplacer petit à petit le gaz naturel par du renouvelable ?

Mise à jour le 22 février 2021

Se chauffer au gaz naturel, c’est déjà pas mal. Mais le renouvelable, c’est le top !

Remplacer peu à peu le chauffage au gaz par des alternatives encore plus propres est une bonne idée sur le plan économique et environnemental.

Le gaz naturel : une solution transitoire

  • Consommer du gaz naturel émet 30 à 50 % de CO2 en moins que les autres combustibles,
  • Cela produit peu d’autres polluants comme les oxydes d’azote (moins 90 %) et les particules fines (moins 77 %).
  • Son acheminement dans nos régions consomme également moins d’énergie que le transport du pétrole.
Le gaz naturel est donc un combustible plus propre que les autres combustibles fossiles. Mais le gaz naturel reste une énergie à base de carbone, donc malgré tout polluante. Il dépend également de l’exploitation d’un « stock» naturel, forcément limité.

Il reste donc une solution transitoire pour évoluer progressivement vers un monde énergétique sans carbone. Le monde d’après « la transition énergétique ».

Pourquoi passer au renouvelable ?

Progressivement, le prix du gaz naturel augmentera, soit par des décisions politiques prises pour nous inciter à faire le bon choix, soit par les lois du marché : toute ressource qui se raréfie devient plus chère.

D’autre part, l’électricité deviendra moins chère à mesure que sa production sera assurée de plus en plus par les technologies renouvelables.

Il est donc intéressant, dès à présent, aussi bien pour notre portefeuille que pour la qualité de l’environnement et la stabilité du climat, d’envisager d’autres solutions de chauffage en complément ou en remplacement du gaz naturel.

Les solutions renouvelables, comme leur nom l’indique, ne se basent pas sur des réserves. Elles seront donc infiniment disponibles, à l’échelle de temps de l’espèce humaine.

Quelles options pour un chauffage renouvelable ?

Utiliser l’électricité de vos panneaux photovoltaïques

Produire de l’électricité c’est disposer d’une énergie disponible pour toutes les formes possibles d’utilisation, y compris le chauffage.

Vous pouvez éventuellement vous équiper d’un PV heater, ce système électronique optimalise la production des panneaux photovoltaïques : en cas d’excès d’électricité, il la redirige vers le boiler et chauffe de l’eau sanitaire.

Installer un chauffe-eau solaire

Les chauffe-eau solaires, accompagnés de leur boiler spécifique, ont ouvert la voie de la technologie solaire dans notre pays. Ils ont démontré que l’énergie tombe gratuitement du ciel et qu’il suffit de la récupérer.

Aujourd’hui, les chauffe-eau solaires sont beaucoup moins souvent installés, car un boiler thermodynamique, éventuellement complété de panneaux photovoltaïques, permet d’obtenir de l’eau chaude à moindre coût et avec une plus grande simplicité technique.

Récupérer la chaleur dans l’air ou le sol

La pompe à chaleur est idéale pour des maisons neuves très bien isolées. Cette technologie récupère l’énergie solaire accumulée sous forme de chaleur dans l’air et dans le sol, même en hiver.

Autre option : le boiler thermodynamique, une application miniaturisée de la pompe à chaleur. Ce boiler extrait la chaleur dans l’air extérieur pour chauffer l’eau sanitaire (ce qui refroidit l’atmosphère, mais c’est imperceptible, car il y a beaucoup d’air…)

Le boiler thermodynamique peut très bien se combiner avec une chaudière à gaz existante. Il soulagera la chaudière en produisant de l’eau chaude sanitaire moins chère et moins polluante et diminuera donc la consommation de gaz.

Opter pour le chauffage par le sol

Comme il fonctionne à basse température, le chauffage par le sol consomme moins, car il n’a pas besoin des performances d’une chaudière, qui peut monter à 80°C. La faible température de fonctionnement de la pompe à chaleur lui convient très bien.

Installer un chauffage d’appoint pour l’entre-saison

Un poêle à pellets par exemple ! Certes, ces poêles produisent fumées, particules et CO2. Mais du CO2 provenant du bois. Donc du CO2 qui tourne en circuit fermé avec l’atmosphère : le bois pousse et capte du CO2, le poêle brûle et rend ce CO2 : pas d’ajout de CO2 en provenance des stocks d’énergie fossile.

Améliorer le rendement de votre chauffage

Comment ? En prenant les mesures nécessaires pour éviter les pertes d’énergie !

  • Une bonne isolation thermique permet de réduire la quantité d’énergie nécessaire au chauffage de votre habitation. 
    Rappelez-vous : l’énergie qu’on ne consomme pas à un prix imbattable : 0 €. Et elle émet des polluants en quantités imbattables : 0.
  • Par ailleurs, investir dans un adoucisseur d’eau diminue la consommation des appareils électriques chauffants. Toutes les résistances électriques perdent peu à peu leurs performances et consomment plus et plus longtemps si elles se recouvrent de calcaire. L’empêcher c’est épargner l’énergie et les frais de dépannage.

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.

Vous trouvez cet article intéressant ?
Comment améliorer cet article ?

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.

Conseils pour économiser de l'énergie!

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.