Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Quel chauffage d’appoint privilégier pour l’entre-saison ?

Mise à jour le 20 avril 2017

Entre deux saisons, lorsque le chauffage central est à l’arrêt, un chauffage d’appoint peut amener un petit surplus de chaleur bienvenu et économiquement intéressant ! À condition, bien sûr, de choisir la solution adaptée à vos besoins et votre usage.

On fait le point sur les options qui s’offrent à vous.

Chauffages d’appoint mobiles

Chauffage d’appoint électrique : pour la salle de bain

Relativement bons marchés, les chauffages d’appoint électriques sont dotés d’un thermostat et parfois, d’une minuterie. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez ajouter vous-même un programmateur à la prise.

Ils fonctionnent grâce à une résistance chauffante parfois combinée à une soufflerie, une surface céramique rayonnante ou encore d’un bain d’huile. Dans ce dernier cas, ils sont plus lents à chauffer mais leur effet est prolongé.

Pour la salle de bain, privilégiez un modèle radiant. S’il est équipé d’une soufflerie, ne l’utilisez qu’en début de période de chauffe pour augmenter le brassage d’air dans la pièce. Coupez-la avant d’entrer dans le bain ou sous la douche : l’air provoque une sensation de froid sur la peau mouillée.

Cheminée au bioéthanol : pour la terrasse ou la déco

Ces cheminées au design épuré et aux flammes dansantes sont séduisantes ! Mais elles chauffent peu, humidifient l’air et le chargent en CO2. De plus, l’alcool qu’elles consomment (le bioéthanol) est plutôt cher.

En bref, à privilégier pour la terrasse ou pour la déco, pas pour l’efficacité !

Chauffage d’appoint au gaz en bouteille : pour l’extérieur

Ces appareils à catalyse consument le gaz à basse température, sans flamme, et ne nécessitent pas de cheminée.

Ils produisent une chaleur radiante très agréable, qui porte à une certaine distance. Ils sont donc efficaces, même à l’extérieur. C’est d’ailleurs là qu’il vaut mieux les utiliser puisqu’ils émettent eux aussi du CO2 et de la vapeur d’eau.

Poêle à pétrole : on oublie

Un petit poêle d’appoint à pétrole ne nécessite pas de cheminée d’évacuation. Il produit pourtant du CO2 et de la vapeur d’eau qui polluent l’air et rendent la maison humide. La solution ? Ventiler, ce qui refroidit le local. Pas vraiment le but recherché !

Chauffages d’appoint fixes

Chauffage d’appoint à pellets : pour les pièces de vie

Les petits poêles à pellets sont plus chers à l’achat mais aussi plus intéressant au point de vue de la consommation et de l’agrément puisque vous profitez de la vue de la flamme ! De plus, ils ne polluent pas l’air de la maison.

Facilement programmables, ils s’installent pratiquement n’importe où, avec un conduit d’évacuation discret.

Le combustible est sans danger et se stocke facilement, même dans un espace réduit.

Cheminée au gaz naturel avec flammes visibles : pour redonner vie à une ancienne cheminée

Équiper une ancienne cheminée avec un appareil à gaz naturel à flammes visibles est une excellente idée !

L’installation et l’appareil sont certes plus onéreux qu’un simple chauffage d’appoint mobile. Mais le plaisir, l’esthétique et la performance sont au rendez-vous.

Poêle à bois : pas si pratique, ni écologique

Le bon vieux poêle à bois pollue bien plus qu’on ne le pense. À Paris et dans certaines villes du Canada, seuls les cassettes et inserts à haut rendement sont autorisés.

Au niveau pratique, en ville, le stockage du bois et l’évacuation des cendres n’est pas une mince affaire. À éviter, donc.

Bon à savoir

  • Comme leur nom l’indique, ces chauffages d’appoint ne doivent être utilisés qu’occasionnellement sans quoi ils perdent leur intérêt au point de vue économique.
     
  • Attention aux appareils d’appoint mobiles : assurez-vous toujours qu’ils sont bien fixés et ne risquent pas de tomber.
     
  • Ne les placez pas à proximité de matières combustibles : rideaux, fauteuils, corbeille à papier, vapeurs inflammables…
     
  • N’utilisez jamais un chauffage d’appoint comme sèche-serviettes.
     
  • Ne laissez pas les enfants seuls avec un appareil d’appoint. Les commandes et surfaces de chauffe sont trop facilement accessibles.
     
  • Tous les appareils électriques chauffants doivent être raccordés à une prise avec conducteur de mise à la terre. Vérifiez que l'ampérage du disjoncteur du circuit sur lequel vous branchez l'appareil est suffisant pour l’appareil.

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

Vous trouvez cet article intéressant ?
Comment améliorer cet article ?
Conseils pour économiser de l'énergie!