Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

La micro-cogénération est-elle intéressante pour les habitations privées ?

La cogénération est un système qui produit à la fois de l’électricité et de la chaleur à partir d’un seul combustible (en l’occurrence, le gaz naturel).

Ces installations requièrent beaucoup d’espace et sont en principe destinées à de grands bâtiments ayant une demande de chaleur importante, par exemple des hôpitaux ou des usines.

Alors que cette technique est utilisée depuis des décennies dans les secteurs de l’industrie et de l’horticulture, la micro-cogénération – la solution pour les habitations familiales – n’en est encore qu’à ces balbutiements.

Fonctionnement de la micro-cogénération

Une unité de micro-cogénération fonctionne de la même manière qu’une chaudière de chauffage central classique, à savoir, dès qu’il y a une demande de chaleur. Comme les systèmes de cogénération classiques, les systèmes domestiques utilisent un seul combustible pour produire à la fois de la chaleur et de l’électricité. (Voir aussi « Qu’est-ce que la cogénération ? »)

Une unité de micro-cogénération ressemble à un lave-vaisselle pour ce qui est de sa taille et de son aspect. De plus, elle fournit aussi l’eau chaude sanitaire.

Différentes technologies

Selon la technique utilisée, il existe trois types de micro-cogénération.

À l’aide d’un moteur Stirling (combustion externe)

Ce moteur est mû par la chaleur générée par la combustion. À son tour, le moteur actionne un générateur qui produit de l’électricité.

L’électricité ainsi produite par l’unité de micro-cogénération suffit pour couvrir une bonne partie de la consommation électrique d’un foyer. En cas de surproduction, l’électricité peut être injectée dans le réseau, comme cela se fait avec des panneaux photovoltaïques.

À l’aide d’un moteur à combustion interne

Cette méthode fonctionne selon le même principe que les moteurs à pistons des voitures à essence. La chaleur ainsi générée sert à chauffer le logement, tandis que l’énergie mécanique est utilisée pour produire de l’électricité à l’aide d’un alternateur. Ce type de micro-cogénération est souvent utilisé dans des bâtiments à appartements.

À l’aide de piles à combustible

Avec cette méthode, le gaz naturel est utilisé, dans un premier temps, pour générer de l’hydrogène. Cet hydrogène est ensuite mélangé à de l’oxygène. Il s’en suit une réaction électrochimique qui génère à son tour de l’électricité et de la chaleur. Ce processus est donc très écologique, car la quantité de CO2 émis peut être réduite jusqu’à 50 % par rapport à un système traditionnel.

Dans un avenir lointain ?

La micro-cogénération est une technique qui pourrait à terme apporter une réponse à la demande croissante de production décentralisée d’énergie, car celle-ci est investie d’un rôle déterminant dans le contexte de la transition énergétique.

Si la technologie de micro-cogénération continue de se développer, ces systèmes deviendront peut-être aussi rentables pour les habitations dont la demande de chaleur est importante.

Il semble donc opportun de suivre de près l’évolution de cette technologie, même si à l’heure actuelle, de nouvelles avancées techniques sont encore nécessaires pour développer son usage domestique.

Emmanuel
Bruxelles
Placeholder

J’ai installé un système de cogénération, mais les certificats verts que j’attendais pour m’aider à financer mon projet me sont refusés. Le manque d’information et la complexité des primes doivent faire réfléchir.

Lire le témoignage

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.

Conseils pour économiser de l'énergie!

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.