Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Double-vitrage, triple-vitrage ou vitrage super-isolant, lequel choisir ?

Le vitrage super-isolant, ou vitrage à haut rendement, remplace désormais le double-vitrage classique. Sa capacité d’isolation est 2 à 3 fois plus importante, grâce à une couche de gaz entre les deux vitres et à un film d’oxyde de fer.

On trouve également du triple-vitrage, plus performant, mais beaucoup plus cher. 

Quelle isolation pour quelles fenêtres ?

Comparaison des valeurs U pour différents vitrages et châssis

Dans une habitation mal isolée, près de 40% de la perte de chaleur se fait par les fenêtres. Bien choisir son vitrage est donc crucial.

Pour comparer les différents types de vitrage, vous devez prendre en compte la valeur U. Elle indique la quantité de chaleur que le vitrage laisse passer. Autrement dit : plus elle est basse, meilleure est l’isolation ! Cette valeur U s’exprime en watts par mètre carrés et Kelvin (W/m2K).

Y a-t-il une vraie différence entre les vitrages ?

Comparons d’abord les performances moyennes des différents types de vitrages :

  Valeur  U Température face interne*

Simple-vitrage
(n'est plus installé)

5,8 -1,8°C
Double-vitrage 2,8 9,5°C
Vitrage super-isolant 1,1 15,9°C
Triple-vitrage 0,6 18°C

*pour une température extérieure de -10°C et une température intérieure de 20°C

Quant au prix, il dépend de l’installateur ainsi que du type de châssis choisi, ainsi que les primes disponibles d'énergie. Sachez quand même que le simple-vitrage n’est plus installé, que le double-vitrage et le double-vitrage super-isolant ont quasiment le même prix et que le triple-vitrage coûte en moyenne 60 à 80 % plus cher que le double vitrage.

Mais ce n’est qu’une partie du problème du prix. En effet :

  • pour recevoir du triple vitrage, il faut monter un châssis PVC de haut de gamme ou passer au châssis alu. Dans les deux cas, c’est plus cher.
  • il faut aussi que les charnières soient renforcées pour résister au poids du triple-vitrage. Encore une raison de surcoût.
  • toutefois le surcoût du châssis seul n’est pas aussi élevé que le surcoût du triple vitrage seul).
  • le double vitrage superisolant a déjà d’excellentes performances thermiques.
  • le double vitrage avec une vitre feuilletée a également d’excellentes performances d’atténuation acoustique.

Au bilan, beaucoup de professionnels du bâtiment estiment que le triple-vitrage ne justifie pas son surcoût et n’est indiqué que dans de rares cas.
Les fervents de la maison passive, le jugent au contraire indispensable…

Quelles différences y a-t-il entre les châssis ?

Le vitrage ne suffit pas à garantir l’isolation. Le châssis joue également un grand rôle. Par exemple : une fenêtre à triple-vitrage qui ferme mal n’aura pas une grande efficacité.

Différentes possibilités existent :

  • Le bois étant naturellement un excellent isolant, il est le matériau le plus recommandé. Choisissez autant que possible du bois labellisé FSC et non traité chimiquement.
     
  •  L’aluminium est également intéressant, lorsqu’il est couplé à des coupures thermiques (un ajout d’isolant dans le châssis limitant les pertes d’énergie), notamment pour sa facilité d’entretien et sa longévité.
     
  • Le PVC offre des performances correctes mais il est relativement nocif pour l’environnement et demande beaucoup d’entretien.

Comparaison des valeurs isolantes U selon les types de châssis et de vitrages :

  Bois PVC une chambre PVC plusieurs chambres Aluminium sans coupure thermique Aluminium avec coupure thermique

Simple-vitrage
(plus installé)

4,8 5,1 4,7 5,9 5,4
Double vitrage 2,8 3 2,7 3,7 3,2
Vitrage super-isolant 1,8 2 1,7 2,6 2,2
Triple-vitrage 1,5 1,8 1,4 2,3 1,9

 

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

Vous trouvez cet article intéressant ?
Comment améliorer cet article ?
Conseils pour économiser de l'énergie!