Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Comment lutter contre l'humidité dans une habitation ?

Un problème d'humidité ne se résout malheureusement jamais seul et il est essentiel de le traiter pour éviter les dégâts sur votre santé, votre habitation et votre portefeuille

Aérer : le bon geste à appliquer en premier

Ouvrir quelques minutes les fenêtres permet d’assécher votre habitation. Ce bon geste est particulièrement efficace en hiver car l’air froid est plus sec que l'air chaud.

Un conseil : préférez ouvrir grand la fenêtre pendant 5 à 10 minutes plutôt que de laisser une fenêtre entrouverte toute la journée.

C'est également moins coûteux en énergie, car cela ne refroidira que l’air et non la très grosse masse d’inertie thermique de la maçonnerie.

À chaque problème sa solution

Selon la cause de votre problème d’humidité, différentes solutions s’appliquent. La première étape consiste donc à identifier le ou les éléments responsables de votre problème d’humidité.

Traiter une infiltration d’eau de pluie

Appelez un couvreur pour qu’il vérifie la toiture et les descentes d’eau pluviale. Il fera les réparations nécessaires.

Traiter l’humidité ascensionnelle

Malheureusement, dans ce cas, de gros travaux sont à prévoir. Il faut en effet poser une barrière ou injecter du produit étanchéisant au bas des murs.
Evitez les produits à appliquer en surface : ils ne font que masquer le problème.

Traiter la condensation

Ventilez pour évacuer et réduire les émissions d’eau. Attention, il ne s’agit pas de la même chose que d’aérer.

Vous pouvez également faire placer une installation de VMC (ventilation mécanique contrôlée) avec récupération de chaleur lors de vos travaux de rénovation.

Découvrez ici plus d’informations sur les différents systèmes de ventilation.

Ventiler en été est aussi important

L’air chaud peut contenir plus d’humidité que l’air froid, c’est une loi physique. Par conséquent, à la belle saison, il est plus utile que jamais de ventiler cuisine, salle de bain et toute la maison en général. Faut de quoi, vous retrouverez de la condensation sur les parois au moindre refroidissement, notamment la nuit. Gare à l’installation de moisissures, favorisées par la chaleur et l’obscurité régnant derrière les armoires et dans les coins sombres !

Mais comment ventiler sans surchauffer ? Les systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC) sont équipés d’un bypass automatique qui court-circuite l’échangeur de chaleur quand il le faut. Ainsi:

  • l’air extérieur plus froid de la nuit n’est pas réchauffé par l’air sortant (comme c’est le cas en hiver) et la maison se rafraîchit quelque peu par temps chaud.
  • en journée, par contre, l’air extérieur plus chaud entrant cède une partie de ses calories à l’air intérieur sortant, relativement plus frais. Ceci évite de surchauffer en ventilant.

Il est également possible d’équiper la ventilation mécanique contrôlée d’un groupe frigorifique qui, en été, refroidira l’air entrant et rafraîchira la maison. Mais il ne s’agit pas d’une réelle climatisation.

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.

En savoir plus sur ce sujet dans les dossiers suivants

Conseils pour économiser de l'énergie!

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.