Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Comment réduire le coût global de mes électroménagers (achat, utilisation et fin de vie) ?

Mise à jour le 26 octobre 2022

Quand on y regarde de près, les électroménagers représentent une part importante du budget d’un ménage. À l’achat bien sûr, mais aussi à l’utilisation. Vous voulez faire des économies ? Voici quelques pistes ! 

Combien d’électroménagers avez-vous à la maison ? Une dizaine ? Une vingtaine ? Le nombre exact est probablement plus élevé que celui auquel vous pensez. En moyenne, un logement compte pas moins de 100 électroménagers ! Il y a le frigo, le lave-linge et la TV, bien sûr, mais n’oublions pas l’aspirateur, la brosse à dents électrique, la machine à café, le grille-pain… Tous ces appareils consomment de l’électricité.

Pas question évidemment de condamner ici l’utilisation de ces appareils. La plupart nous facilitent la vie et permettent de gagner un temps précieux. Mais cela vaut la peine de se pencher sur leur coût pour faire les bons choix, au moment de l’achat ou de leur utilisation.

Réduire les coûts d’achat des électroménagers

Faire des économies commence avant même l’achat de vos nouveaux appareils. Voici les questions essentielles à vous poser si vous envisagez l’acquisition d’un nouvel électro.

Ai-je vraiment besoin de cet appareil ?

Gagnez-vous vraiment quelque chose à électrifier le moulin à poivre ou l’ouvre-boîte ? Existe-t-il une version non électrifiée et tout aussi efficace de cet appareil ? Cela peut sembler évident, mais cela vaut la peine de se poser la question !

De quel modèle ai-je réellement besoin ?

Dimensionner permet de réaliser des économies substantielles. Avez-vous vraiment besoin de ce frigo américain alors que vous êtes n’êtes que deux à la maison ? Choisissez les appareils adaptés à la taille de votre ménage et à vos usages.

Par ailleurs, il n’est pas toujours nécessaire de choisir les appareils les plus puissants. Outre le fait que ces appareils consomment davantage et coûtent plus cher à l’achat, nous n’avons pas toujours besoin d’une « Formule 1 » dans tous les domaines.

Quel appareil choisir ?

Vous avez déterminé avec précision vos besoins ? Il ne vous reste plus qu’à choisir parmi les appareils proposés sur le marché. Pour faire le bon choix, un mot d’ordre : comparez !

Comment ?

  • Pour les gros appareils, référez-vous aux étiquettes énergie pour choisir les appareils les moins gourmands en électricité (et en eau pour certains). Le système de classement a changé récemment. Voici comment décoder les étiquettes énergie.
     
  • Sur les petits appareils, l’étiquette énergie n’est pas obligatoire. Prenez l’habitude de les retourner pour lire leur plaque signalétique. La puissance y est toujours indiquée. Elle vous permet de comparer des appareils semblables entre eux. Plus la puissance est élevée, plus la consommation sera élevée. Mais un appareil plus puissant peut aussi être plus performant et efficace.
     
  • Bientôt les fabricants devront apposer une étiquette obligatoire sur certains appareils. Elle afficherait une note de 1 (mauvaise) à 10 (excellente) pour évaluer la réparabilité de ces appareils. C’est déjà le cas en France pour les lave-linge à hublot, les PC portables, smartphones, télévisions et tondeuses électriques.

Comment calculer le coût d’utilisation ?

Avant d’acheter votre appareil, vous pouvez calculer son coût d’utilisation. Il vous suffit pour ce faire de connaître la puissance de l’appareil et votre temps d’utilisation. On vous aide à faire le calcul !

À voir aussi : combien les appareils électroménagers consomment-ils ?

Quelques conseils pour l’achat d’électroménagers

  • Pour la cuisine, préférez les plaques à induction et un four à chaleur tournante. Consultez nos conseils pour le choix du frigo et du congélateur.
     
  • Un sèche-linge avec pompe à chaleur consomme moins, mais prend plus de temps pour sécher le linge. Le plus économique reste cependant de faire sécher votre linge à l’air libre ou dans un local ventilé non chauffé.

Réduire le coût d’utilisation

Pour chaque type d’appareil, des bonnes pratiques sont recommandées. Vous trouverez sur ce site des conseils :

Attention à la consommation de veille

Débranchez les appareils lorsque vous ne les utilisez pas. Le coût minimum du mode veille pour les 5 principaux appareils d’un ménage représente 64 € par an !

Lisez nos conseils pour détecter et éliminer la consommation de veille.

Optimisez vos moments d’utilisation

Dans certains cas, il peut être intéressant de planifier votre utilisation des appareils gourmands en énergie (le lave-linge, le sèche-linge, le four…) à des moments spécifiques de la journée, voire pendant la nuit.

Vous avez des panneaux photovoltaïques ? Faites fonctionner un maximum d’appareils au milieu de la journée, quand la lumière est la plus forte. Dotez-les éventuellement pour cela d’une prise programmable.

Vous avez un compteur bihoraire ? Faites-les fonctionner de 22h à 7h les jours de semaines ou à toute heure pendant les week-ends et les jours fériés légaux.

Gérer la fin de vie de vos appareils

Vous souhaitez vous défaire d’un électroménager pour le remplacer par un modèle plus récent ? Un de vos appareils est défectueux ou en panne ? Ne négligez pas cette étape du cycle de vie de vos appareils !

Si elle ne représente pas forcément un coût direct pour vous, elle peut avoir un impact environnemental que nous paierons tôt ou tard.

Accumuler : pas forcément une bonne idée

Quand on remplace sa télévision ou son frigo par un modèle plus récent, c’est tentant de conserver l’ancien appareil à titre d’appoint, s’il fonctionne encore. Mais c’est un point supplémentaire de consommation. Pourquoi ne pas en faire don à une association ? Ou le revendre d’occasion ?

Réparer ou jeter ?

Quand un appareil tombe en panne, le premier réflexe est de le remplacer plutôt que de le (faire) réparer. Le coût des pièces, de la main-d’œuvre et du déplacement d’un technicien atteignent facilement une partie significative du prix d’un nouvel appareil.

Et pourtant, en réparant, on économise aussi de l’énergie « grise » : toute l'énergie nécessaire pour produire les matériaux, fabriquer, assembler et transporter un nouvel appareil. Cette énergie invisible a pourtant un coût direct pour l’environnement. Qui nous reviendra tôt ou tard.

Une étude VITO/KUL récente a montré qu’il est plus avantageux de réparer, sauf si l’appareil approche de la fin de sa durée de vie moyenne (12,5 ans pour un lave-linge, 5 à 9 ans pour un aspirateur).

Où faire réparer ses électroménagers à Bruxelles ?

  •  Des réparateurs bénévoles tiennent des permanences dans des Repair’Cafés où ils remettent en état gratuitement vos appareils : plus d’infos sur www.repairtogether.be
     
  • Le commerce où vous avez acheté l’appareil dispose peut-être d’un service de réparation propre ou a un partenariat avec un service extérieur.
     
  • De nombreux fabricants font de même. Vous trouverez le numéro de téléphone dans la notice qui accompagne l’appareil.
     
  • Des réparateurs indépendants ou des magasins de pièces détachées se trouvent dans les annuaires ou sur Internet.

Vous pouvez également donner vos électroménagers dans un centre de revalorisation electroREV.

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.

Vous trouvez cet article intéressant ?
Comment améliorer cet article ?

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.

Conseils pour économiser de l'énergie!

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.