Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Pourquoi doit-on passer du gaz pauvre au gaz riche ?

Le gaz naturel, comme son nom l’indique, est un produit fabriqué par la nature. Sa composition dépend donc de la région du monde d’où il provient.
Ainsi :

  • Le gaz riche (type H) est un gaz naturel que notre pays importe principalement de Norvège, du Royaume-Uni, du Qatar, et l'Allemagne.
  • Le gaz pauvre (type L) est un gaz naturel en provenance du nord des Pays-Bas.

Cependant, l’approvisionnement en gaz naturel des Pays-Bas sera à terme interrompu (voir plus loin dans ce texte). Certaines parties de Flandre ou de Bruxelles recevront encore d’ici-là du gaz pauvre des Pays-Bas, comme l’indique la ligne bleue sur la carte ci-dessous.

Ces 2 types de gaz sont composés essentiellement de méthane mais le gaz pauvre est dilué par 10 à 15 % d’azote, un gaz neutre et incombustible.

Sont fournis en gaz pauvre en Belgique :

  • 500 000 ménages bruxellois
  • 1 million de ménages flamands
  • 100 000 ménages wallons 

Bientôt la fin du gaz pauvre

Nos voisins hollandais ont décidé d’arrêter l’extraction de gaz du sous-sol de Slochteren. Le gisement s’épuise et il semble que les forages ont une influence sur la fréquence des tremblements de terre dans la région de Groningen.

À partir de 2024, le robinet de gaz hollandais va commencer à se fermer et il le sera complètement en 2030.

Nous allons donc devoir passer au gaz riche dans tout le pays.  C'est ce qu'on appelle également la conversion du gaz L vers H.

Pour cela, des modifications au réseau de distribution d’une partie du territoire belge seront nécessaires. En effet, même s’il s’agit du point de vue chimique du même gaz, techniquement, il est impossible de mélanger gaz riche et gaz pauvre :

  • Les pressions de service utilisées pour le gaz riche et le gaz pauvre sont différentes : 21 millibars pour le gaz riche, 24 pour le gaz pauvre.
    Distribuer le gaz riche à la même pression que le gaz pauvre pourrait perturber le fonctionnement de nos appareils (chaudières, convecteurs, brûleurs, etc.).
  • Les appareils sont réglés pour un certain type de gaz et ne sont pas toujours compatibles avec les 2 types de gaz.

La piste de « diluer » le gaz riche avec de l’azote, pour le transformer en gaz pauvre, a été examinée mais n’est pas rentable, ni intéressante sur le long terme.
Il faudra donc bel et bien adapter les infrastructures de transport et de distribution mais aussi régler les appareils des consommateurs de gaz pauvre pour s’assurer de leur compatibilité avec le gaz riche. Pour y parvenir, le réseau de gaz existant sera adapté petit à petit, îlot par îlot.

Quels travaux prévoir chez vous pour le passage au gaz riche ?

Rien dans l’immédiat : à Bruxelles, la conversion vers le gaz riche se réalisera en 4 ans, de 2020 à 2023 .

Tous les appareils fonctionnants au gaz naturel vendus en Belgique  après 1978 sont compatibles pour  les 2 formes de gaz. Dans quelques cas, il faudra effectuer un réglage, opération qui se fera dans le cadre de l'entretien périodique obligatoire des chaudières et chauffe-eaux. Par contre, pour les appareils antérieurs à 1978, les adaptations nécessaires ne seront pas toujours possibles et certains appareils devront être remplacés.

Seul un technicien agréé pourra effectuer ces réglages et adaptations.

Quel impact sur la facture ?

Concrètement, le gaz riche contient plus d’énergie par m3 ; il faudra donc moins de gaz pour produire la même quantité de chaleur qu’avec du gaz pauvre.

Notre facture va-t-elle dès lors diminuer ? Non, car elle se base sur l’énergie obtenue et pas sur le volume livré. C’est pour cette raison que le tarif du gaz est exprimé en kWh, l’unité de mesure de l’énergie, et non en m3 (unité de volume).
Le passage du gaz pauvre au gaz riche n'influencera donc pas la facture d'énergie.

Plus d'infos : « Quelle est la différence entre le gaz riche et le gaz pauvre ? Cela influence-t-il ma facture ?»

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.

Conseils pour économiser de l'énergie!

C’est promis, nous utiliserons votre adresse e-mail exclusivement pour vous envoyer notre newsletter ! Lisez-en plus dans notre politique de la vie privée.