Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Ventiler ou aérer, quelle différence ?

Cuisiner et vivre dans une habitation engendre l'accumulation de toutes sortes d'impuretés dans l'air intérieur, susceptibles d’être à l'origine de maux de tête, d'irritations au niveau des yeux, du nez ou de la gorge, et même d'allergies.

Pour conserver des conditions de vie saines, il est essentiel de renouveler l’air en ventilant ou en aérant. Il existe toutefois une différence entre ces deux systèmes :

  • Ventiler = renouveler en permanence l'air de votre habitation (jour et nuit)
     
  • Aérer  = renouveler brièvement (20 minutes à une demi-heure) une grande quantité d'air en ouvrant les fenêtres et les portes. L'air frais pénètre dans l'habitation via les locaux secs (chambre, salon) et la quitte par les locaux humides (salle de bains, cuisine). La création de ce flux d'air permet d'évacuer les substances nocives et l'humidité vers l'extérieur, et de les remplacer par de l'air riche en oxygène.

Comment ventiler ?

Si vous souhaitez maintenir un climat intérieur sain, commencez par ventiler votre habitation pour garantir un apport continu d’air riche en oxygène. La ventilation peut se faire par le biais de grilles dans le mur, les fenêtres et les portes ou d’un système de ventilation.

Ce système permet d’amener de l'air frais dans les lieux secs de l'habitation, comme le salon, la chambre ou le bureau. Il circule ensuite via le couloir et la cage d'escalier jusqu'aux locaux humides (salle de bains, cuisine) avant d’être aspiré par un puits de ventilation ou un ventilateur, et évacué vers l'extérieur avec les substances nocives et l'humidité qu'il contient.

Pour un climat intérieur sain, les spécialistes recommandent de ventiler une fois par heure pour renouveler l'air de l'habitation. 

Aération supplémentaire

Il arrive toutefois que le renouvellement permanent de l’air ne suffise pas, comme c’est le cas dans les situations suivantes :

  1. en présence d’un grand nombre de personnes dans la maison ;
  2. après le bain ou la douche ;
  3. après avoir dormi ;
  4. ou pendant et après l'utilisation de peinture, de colle ou d'autres produits dégageant des substances nocives.

Dans ces cas, une aération supplémentaire est recommandée, par exemple en augmentant la puissance de la ventilation mécanique ou en ouvrant provisoirement les portes et fenêtres.

Que faire quand l'habitation n’est pas équipée d’un système de ventilation ?

Les anciennes habitations ne sont en général pas équipées d’un système de ventilation. Dans ce cas, il est recommandé de créer une ventilation de base en assurant une aération permanente. Autrement dit, il faut entrouvrir une fenêtre ou la positionner en oscillo-battant, tant la nuit que le jour. Un bloque-fenêtre l'empêche de s'ouvrir et se refermer.

Une autre solution consiste à placer des grilles de ventilation dans les fenêtres ou le mur extérieur. Ce type de grilles offre une plus grande protection aux effractions qu'une fenêtre ouverte.

Source : Gezondbinnen.be

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

En savoir plus sur ce sujet dans les dossiers suivants

Vous trouvez cet article intéressant ?
Comment améliorer cet article ?
Conseils pour économiser de l'énergie!