Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Qu'est-ce qu'un chauffe-eau solaire ?

Un chauffe-eau solaire est un dispositif qui permet de capter la lumière émise par le soleil pour réchauffer de l’eau, utilisée à des fins sanitaires (bains, douches, etc.).

Il se compose principalement :

  • d’un panneau thermique (capteur solaire) installé sur le toit;
  • d’un réservoir de stockage de l’eau chaude ;
  • d’accessoires, comme une pompe ou un circulateur pour transporter l’énergie solaire entre le capteur et le réservoir, ou encore une régulation thermique.

Un système de chauffage d’appoint est néanmoins nécessaire lorsque la luminosité est trop faible.

De l’énergie propre à volonté pour chauffer votre eau

Le chauffe-eau solaire est un dispositif qui utilise la lumière du soleil (et non pas sa chaleur) pour chauffer de l’eau. Il permet de sérieuses économies d’énergie, puisque l’ensoleillement d'1m2 de toit remplace 100 l de mazout ou 100 m3 de gaz naturel (environ 1 000 kWh) par an. En règle générale, on peut ainsi chauffer 50 % à 70 % de l’eau que l’on utilise dans la cuisine ou dans la salle de bain.

En alimentant un lave-linge ou un lave-vaisselle avec cette eau chaude, on peut également supprimer la consommation électrique de ces appareils consacrée au chauffage de l’eau et raccourcir la durée des cycles de lavage.

Un chauffe-eau solaire de base coûte en moyenne 5 500 €, TVA et placement compris. Pour vous aider dans cet investissement, la Région bruxelloise vous accorde une prime Energie, qui est complétée par certaines communes.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?

Chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire absorbe la lumière grâce à un capteur posé sur le toit et la transforme en chaleur. Il communique cette chaleur à un réservoir d’eau via une pompe ou un circulateur. C’est la régulation thermique qui déclenche cet échange, mais uniquement quand le capteur est plus chaud que l’eau du réservoir. Elle évite ainsi une consommation électrique inutile de la pompe de circulation. A l’inverse, elle prévient aussi les surchauffes.

Le rendement des capteurs est maximal à midi, en été, lorsque le ciel est sans nuages, et par orientation plein sud. Mais les capteurs fonctionnent également de façon appréciable aux autres saisons, par temps couvert, pendant une bonne partie de la journée, même s’ils sont orientés est ou ouest. De même, le rendement est optimal avec une inclinaison de 35° par rapport à l’horizon, mais il est possible d’avoir de bons résultats avec des capteurs placés verticalement en façade.

Lorsque l’ensoleillement n’est pas suffisant, l’eau est préchauffée et un système d’appoint prend le relais pour l’amener à la température voulue. Ce système permet donc de produire une eau chaude sanitaire à température constante tout au long de l’année, sans émission de CO2.

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

Vous trouvez cet article intéressant ?
Comment améliorer cet article ?
Conseils pour économiser de l'énergie!