Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Puis-je parer aux coupures de courant à l'aide d'un générateur ?

Un générateur permet de produire aisément de l'électricité soi-même. Sachez qu'il existe deux types de générateurs :

  1. Le générateur classique ou groupe électrogène :
    • fonctionne à l'essence ou au diesel
    • doit être démarré manuellement
    • possède une puissance plus limitée
    • dispose généralement de plusieurs prises sur lesquelles vous pouvez brancher 1 ou plusieurs appareils
    • les plus petits modèles sont disponibles à partir de 500 euros
  2. Le générateur de secours
    • fonctionne au diesel et s'enclenche automatiquement en cas de panne d'électricité.
    • se coupe dès que l'électricité revient via le réseau.
    • beaucoup plus cher qu'un générateur classique, notamment parce qu'il possède une puissance plus élevée.

Utilisation type

Si vous souhaitez acquérir un générateur, réfléchissez d'abord bien aux fins auxquelles vous voulez l'utiliser.

Vous voulez alimenter un appareil spécifique avec le générateur ?
Un générateur classique suffit.  Vous pouvez par exemple raccorder un appareil électrique au générateur à l'aide une rallonge.

Ou vous voulez continuer à vivre comme s'il n'y avait pas de panne du réseau électrique ?
Si vous voulez alimenter toute votre habitation en électricité ou plusieurs appareils, il vous faut intervenir sur le tableau électrique et installer un commutateur. Dans ce cas, il est recommandé de recourir à un générateur de secours. Une liaison directe sera alors établie avec votre réseau domestique. Attention : tout changement apporté à votre installation électrique doit respecter des règles spécifiques et faire l'objet d'un contrôle.

Le commutateur sert à déconnecter votre installation domestique du réseau public dès que le générateur de secours entre en fonction, ou à la reconnecter dès que le courant est revenu sur le réseau public. Ce commutateur peut fonctionner automatiquement ou être activé manuellement.

Vois aussi: 'Que faire en cas de panne d’électricité ?'

Réglementations et contrôle

Si vous souhaitez relier le générateur à votre tableau de distribution électrique, ces modifications doivent respecter les règles du Règlement général sur les installations électriques (RGIE).
Un organisme de contrôle agréé doit ensuite vérifier si ces règles ont bien été respectées.

En outre, une installation que vous pouvez alimenter simultanément avec le réseau électrique doit aussi être déclarée à votre gestionnaire de réseau de distribution et respecter la prescription technique C10/11 de Synergrid.

Puissance

L'autre réflexion à avoir avant d'acheter un générateur porte sur la puissance requise.

  • Dressez la liste de tous les appareils que vous souhaitez raccorder et faites la somme de leur puissance respective.
  • Tenez compte d'une puissance supplémentaire pour calculer la puissance exigée du générateur. Certains appareils consomment en effet plus d'électricité au démarrage qu'en fonctionnement (nominal) normal.
  • Si vous ne prévoyez pas cette réserve, vous courez le risque de dépasser la puissance maximale du générateur et que l'appareil se coupe. En cas de doute, faites-vous conseiller par un professionnel afin de déterminer la puissance adéquate.

Une indication : si, en cas de déconnexion du réseau, vous souhaitez garder en fonctionnement quelques équipements de base comme l'éclairage et le frigo, un générateur de 1,5 à 2kVA suffit. Un générateur a une autonomie de 3 à 7 heures en fonction de l'appareil.

Il y a aussi des inconvénients

Un groupe électrogène présente le gros avantage de ne pas devoir vous priver totalement du confort de l'électricité pendant les trois heures où l'électricité peut être coupée en hiver. Mais il y a aussi des inconvénients de taille.

  • Un groupe électrogène fonctionne avec du carburant, et émet donc des gaz de combustion. En d'autres termes, il ne peut pas être installé dans une cave ou un garage, mais doit être placé à l'extérieur.
  • En outre, en fonctionnement, l'appareil produit pas mal de bruit. Quid des voisins : accepteront-ils ces nuisances sonores ?
  • Relier un groupe électrogène au réseau domestique nécessite les connaissances et le savoir-faire nécessaires !  Un organisme de contrôle agréé doit ensuite venir vérifier votre installation.
  • Un groupe électrogène consomme du diesel ou de l'essence. Si vous voulez pouvoir surmonter sans souci plusieurs coupures de courant, vous devez stocker le carburant nécessaire. Et tant ce stockage que le générateur proprement dit sont soumis à la législation sur l'environnement. En fonction de la puissance du générateur et de la quantité de carburant stockée, il se peut que vous ayez une obligation de déclaration ou ayez même besoin d'un permis d'environnement pour le générateur, le stockage du carburant, ou les deux.
  • Le générateur de secours procède de lui-même fréquemment à des tests pour s'assurer de son bon fonctionnement. Ces tests consomment également du carburant. En outre, les générateurs de secours nécessitent un entretien, ce qui représente un certain coût.

Si vous prenez tous ces éléments en considération, vous constaterez qu'adopter un générateur comme solution temporaire revient relativement cher. Et vous n'amortirez très probablement jamais votre investissement.

Attention: danger!

Enfin, n'oubliez pas qu'il s'agit d'électricité.
Même si les groupes électrogènes sont faciles à manipuler, il est recommandé de faire appel à un installateur si vous envisagez de recourir à cette solution.

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

En savoir plus sur ce sujet dans les dossiers suivants

Vous trouvez cet article intéressant ?
Comment améliorer cet article ?
Conseils pour économiser de l'énergie!