Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

D’où viennent l'électricité et le gaz que l’on consomme en Belgique ?

Le gaz naturel que l’on consomme en Belgique provient essentiellement de la Norvège, des Pays-Bas, du Qatar et, dans une faible mesure, de Russie. Il est livré par divers gazoducs souterrains et sous-marins et aussi par bateaux, sous forme liquide, via le terminal de Zeebrugge.

L’électricité est produite en Belgique et dans les pays limitrophes (France, Allemagne, Suisse, etc.) dans des centrales électriques de tous types. En Belgique, 7 réacteurs nucléaires produisent 55 % de l’électricité. Vient ensuite le gaz naturel, dont la part augmente sans cesse.

La Belgique, grosse importatrice d’énergie

Notre pays dépend pour plus de 95 % de ses importations d’énergie primaire (c’est-à-dire l’énergie disponible dans la nature). Le pétrole et le gaz naturel sont les énergies primaires qui sont le plus importées. Viennent ensuite les combustibles solides (charbon et autres). Le combustible nucléaire (uranium) est lui aussi importé.

D’où vient le gaz naturel ?

Le gaz naturel est extrait de gisements présents la plupart du temps dans les mêmes zones de production que le pétrole. Depuis les pays producteurs, il est transporté jusqu’à nos frontières par gazoducs ou par navires méthaniers.

  • Dans le cas de la Belgique, les gazoducs terrestres qui transportent le gaz viennent des Pays-Bas, de la mer du Nord (Norvège) et, dans une moindre mesure, de Russie. Dès 2015, un nouveau gazoduc acheminera dans notre pays du gaz en provenance de France.
    Des canalisations sous-marines acheminent le gaz en provenance du Royaume-Uni et l’autre partie du gaz norvégien.
  • Les méthaniers sont des navires gigantesques qui transportent le gaz naturel à l’état liquide, ce qui occupe 600 fois moins d’espace qu’à l’état gazeux. On peut ainsi transporter une grande quantité d'énergie dans un faible volume. Notre pays est alimenté par des méthaniers via le terminal de Zeebrugge (actif depuis 1987) où ces navires viennent décharger leur cargaison. Le gaz liquide y est temporairement conservé dans des réservoirs de stockage. Il est ensuite regazéifié pour être injecté dans le réseau de transport puis de distribution. La capacité annuelle du Terminal est de 9 milliards de mètres cubes de gaz naturel et 110 navires par an peuvent y être déchargés.

L’électricité : une énergie secondaire

L’électricité est une énergie dite « secondaire » car elle toujours produite en transformant une énergie primaire.

  • Production à partir d’énergie primaire importée
    • dans des centrales nucléaires : c’est le cas de 55 % de notre électricité. Sept réacteurs nucléaires sont en service sur notre territoire. Actuellement, 2 de ces réacteurs sont à l’arrêt pour vérification des installations.
    • dans des centrales thermiques : elles consomment du charbon, du fuel ou du gaz naturel. Dans notre pays, la part du gaz augmente régulièrement. Ceci correspond à une diminution proportionnelle de l’utilisation du charbon, plus polluant.
  • Production à partir d’énergie primaire présente en Belgique.
    Chez nous, ces centrales utilisent exclusivement des énergies renouvelables (éolienne, solaire, hydraulique, biomasse, biogaz) et des produits de récupération (déchets). La quantité d’électricité générée par les énergies renouvelables a fortement augmenté ces 15 dernières années, mais reste faible par rapport au total produit (7,5 % en 2009). Pendant la même période, la quantité totale d’électricité produite a augmenté de plus de 20 %.

Notons aussi qu’une partie de l’électricité consommée en Belgique est importée des pays voisins (France, Allemagne, Suisse, etc.).

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

Vous trouvez cet article intéressant ?
Comment améliorer cet article ?
Conseils pour économiser de l'énergie!