Tout sur l'énergie à Bruxelles. Une initiative de Sibelga
fr menu
Logo energuide

Dois-je isoler le plancher du grenier ou le toit incliné ?

Ceux qui entreprennent d'isoler leur grenier inutilisé se posent immanquablement la question suivante : « Que vaut-il mieux isoler : le plancher ou le toit ? » Tout dépend de ce que vous comptez faire de votre grenier.

Limitez le plus possible votre volume protégé afin de réduire au maximum les pertes d'énergie. Le volume protégé correspond à la partie de l'habitation que vous souhaitez chauffer.
Plus ce volume est restreint, plus vous économiserez de l'énergie.

  • Vous ne désirez pas chauffer votre grenier ? Dans ce cas, mieux vaut ne pas l'inclure dans le volume protégé et isoler le plancher du grenier.
  • Vous avez l'intention d'aménager une chambre dans votre grenier ? Dans ce cas, nous vous recommandons d'isoler uniquement le toit incliné.
  • Cependant, la meilleure solution est d'isoler à la fois le plancher du grenier et les pans du toit.
    De la sorte, vous évitez que la chaleur de l'étage du dessous ne monte dans les mansardes et veillez à ce que les combles offrent tout le confort nécessaire, été comme hiver.

Isoler le plancher du grenier

Si vous n'utilisez votre grenier que peu, voire pas du tout, il n'est pas nécessaire de le chauffer. Dans ce cas, isoler le plancher de votre grenier constitue non seulement la meilleure solution mais aussi la plus simple et la moins onéreuse.

Pour ce faire, vous pouvez vous servir de laine minérale ou de panneaux isolants.
En optant pour de la laine minérale (de la laine de verre ou de roche, par exemple), vous devrez poser un pare-vapeur sous l'isolant.

Si vous souhaitez faire de votre grenier un espace de rangement, il vous est recommandé de poser sur l'isolation une finition sobre (des panneaux OSB, par exemple). Bon à savoir : on trouve dans le commerce des panneaux isolants déjà pourvus de ce type de finition. Si vous avez recours à de la laine minérale, mieux vaut la poser sur un radier en bois sur lequel reposent les planches. Sachez encore qu'avec cette méthode, du gel peut apparaître dans le grenier en hiver.

Isoler le toit incliné

Si vous utilisez votre grenier régulièrement ou si vous avez l'intention d'y aménager une chambre, il est nécessaire d'isoler les pans du toit.

La méthode à employer dépend de plusieurs facteurs : la présence ou non d'une sous-toiture, l'épaisseur totale de la structure du toit, etc. La présence d'une sous-toiture est essentielle pour éviter que de l'eau, de la neige ou de la poussière ne pénètre dans l'habitation. Sans oublier les effets néfastes de l'humidité en matière d'isolation, comme nous les avons déjà expliqués.

Vous pouvez ici aussi vous servir de laine minérale ou de panneaux isolants. Mieux vaut poser ces derniers sous la structure du toit, et la laine minérale entre le toit et les panneaux. Le matériau étant compressible, il est aisé de le placer sur des interstices sans courir le moindre risque. De plus, vous perdez moins de place. N'oubliez pas non plus de poser un pare-vapeur si vous optez pour de la laine minérale.

Isoler le plancher ET le toit

Il s'agit incontestablement de la solution idéale si vous comptez utiliser le grenier par la suite. Seul bémol : ce type d'isolation demande beaucoup de travail et coûte cher.

Cette méthode a l'avantage d'éviter que la chaleur produite ou diffusée à l'étage du dessous ne se propage en passant par le plancher du plafond. L'espace du grenier sera souvent aménagé en chambres à coucher, qui n'auront pas besoin d'être chauffées (surtout lorsque les pans du toit ont été isolés). Et inversement : en été, le grenier fera office de tampon et permettra d'éviter que les étages du dessous ne se réchauffent trop rapidement.

Ne ratez pas nos nouvelles questions

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des infos pratiques sur l'énergie.

Vous trouvez cet article intéressant ?
Comment améliorer cet article ?
Conseils pour économiser de l'énergie!